C’est au fond des océans qu’est née la vie, il y a près de quatre milliards d’années. Depuis toujours, l’homme observe avec passion les mystères de ces espaces vitaux et l’extrême diversité qui s’y développe. Parallèlement et paradoxalement, il n’a cessé d’exploiter impitoyablement leurs exceptionnelles ressources naturelles, jusqu’à un point devenu aujourd’hui critique.

Nous le savons aujourd’hui, l’homme et l’océan sont liés de façon indissociable. De l’équilibre de ce milieu naturel dépend l’avenir du vivant dans sa variété et sa richesse. A nous de protéger les océans, tout en poursuivant l’exploration de leur formidable biodiversité.

Textes, images, fossiles, collections historiques, reconstitutions, images de synthèse, films, jeux et animations interactives : L’exposition « Des océans et des hommes » invite de multiples manières à découvrir cette relation de l’homme à l’océan, à faire le constat de l’état actuel des océans et à mobiliser chacun de nous en tant qu’acteur et ambassadeur de la préservation de la biodiversité sous-marine.

L’exposition commence par une histoire d’amour, celle des scientifiques qui, depuis l’Antiquité, ont exploré avec passion les mystères des fonds marins et continuent d’aller de découverte en découverte – espèces inconnues, phénomènes naturels, l’océan est loin d’avoir livré tous ses secrets.

Elle nous invite ensuite à accompagner ces scientifiques océanographiques  à travers un tour du monde des dix plus extraordinaires réservoirs de biodiversité identifiés sur la planète. De la Mer Rouge à l’Antarctique, du large du Pérou à l’archipel Indo-Australien, des visuels spectaculaires mettent en scène les données recueillies par l’homme dans ces régions océaniques riches en trésors naturels.

Le visiteur part ensuite à la rencontre d’une espèce aussi fascinante que méconnue, le cœlacanthe, un poisson vieux de 400 millions d’années dont l’existence lui rappelle que l’océan est le berceau de la vie.

Mais l’homme n’a jamais su se contenter d’observer la nature sans prendre plus qu’il ne donnait. Depuis toujours, l’humanité exploite les ressources océaniques dans la plus grande indifférence. Ami, ennemi ? Impossible de ne pas conclure ce parcours sans s’interroger sur nos relations contrastées et souvent destructrices avec l’océan. Espèces disparues, milieux naturels en danger… les dommages sont considérables. Il est temps d’en faire l’inventaire et de s’attaquer sérieusement à la protection de la diversité marine.

Il en va du devenir des océans, et du nôtre. Pour que l’océan reste source de vie pour nous-mêmes et nos descendants, il nous faut continuer à le connaître, à le respecter et à le protéger.