Focus sur l’incroyable histoire du Cœlacanthe

LA PLUS GRANDE DÉCOUVERTE ZOOLOGIQUE DU 20ÈME SIÈCLE

Au cours du vingtième siècle, les scientifiques découvrent que le cœlacanthe existe : ce « fossile vivant » serait vieux de 400 millions d’années !

On pensait qu’il avait disparu avec les dinosaures, mais on a découvert en 1938 qu’il avait survécu et qu’il existe toujours dans l’archipel des Comores quelques centaines d’individus vivants, quasiment semblables à leurs ancêtres du Dévonien. Depuis, plusieurs scientifiques se sont passionnés pour ce poisson. Les populations locales, qui le connaissaient depuis longtemps bien qu’ils le capturent rarement, ont d’abord été étonnées de cet intérêt soudain, mais elles ont par la suite transmis leurs observations après chaque capture.

En 70 ans, 300 spécimens seront ainsi officiellement répertoriés.

Avec 15 individus entiers et plus de 300 pièces anatomiques issues de 26 animaux différents, le Muséum national d’Histoire naturelle à Paris possède la plus grande collection de coelacanthes actuelle au monde.