De la Mythologie à la Génétique

Ce sont les philosophes du IVe siècle avant J.-C. qui ont décrit les phénomènes de la nature, considérant déjà la mer comme le milieu initial de tous les êtres vivants : Aristote est sans contredit le fondateur de la zoologie et de la biologie marine.

Au siècle des Lumières, les scientifiques embarquent pour des expéditions lointaines Au XVIIIe siècle, un vent nouveau souffle sur les sciences naturelles : Bougainville, La Pérouse ou Cook embarquent des naturalistes et des dessinateurs. On découvre quantité d’êtres vivants, animaux et végétaux, que l’on classifie en inventant la notion d’espèce, considérée alors comme immuable.

Ces espèces sont-elles apparentées les unes aux autres ? Ont-elles toujours été telles que nous les observons ? Fixistes contre transformistes : Un chat est un chat, un maquereau est un maquereau, une lotte est une lotte. En a-t-il toujours été ainsi? Les fixistes pensent que les espèces sont immuables, ainsi créées par Dieu. Au contraire, les transformistes pensent que les espèces changent au cours du temps. Mais pourquoi ? Mais comment ?

En 1831, Charles Darwin embarque pour un voyage de cinq années autour du monde. Il en ramène des observations qu’il confronte aux théories de l’époque. Quelques années plus tard, il publie l’un des ouvrages les plus importants de l’histoire naturelle : l’Origine des espèces, il y pose son principe de l’évolution des espèces par sélection naturelle. Un pas immense vient d’être franchi.


Haeckel-1-®-Aucun